La lumière, c'est la muse du photographe. C'est aussi celle du promeneur céleste, du vagabond des nuages et des étoiles.
Parfois, la lumière joue aussi des tours spectaculaires et amusants à qui veut bien se donner la peine de lever le nez vers le ciel de temps à autre...
Elle aime en particulier colorier l'azur au dessus de nos têtes et y dessiner des formes singulières et inattendues.
Cette (encore modeste) page est je l'espère le début d'un panorama qui sera plus exhaustif de ces "effets spéciaux" que sont les phénomènes atmosphériques dispersifs.
Si vous êtes intéressé par ces phénomènes optiques et par leur compréhension, je vous recommande chaudement de visiter les pages du site Atmospheric Optics de Les Cowley. Tout en anglais, mais tellement bien fait !


Arcs en ciel




Arc en ciel en fin de giboulée (Essonne - 91) photographié le 8 février 2006

Cet arc-en-ciel apparait suite à la dispersion de la lumière solaire par un épais rideau de pluie, visible sur la moitié droite de la photo. Des virgas, précipitations d'altitude, apparaissent en haut à gauche.



Arc en ciel double dans un ciel de traine active, derrière le passage d'un front de rafale faible (Essonne - 91) photographié le 27 mai 2007
Un arc-en-ciel ne vient pas toujours seul : parfois, un autre arc-en-ciel apparait, plus extérieur et donc plus grand. Un bon ensoleillement et un rideau de pluie assez large sont évidemment nécessaires pour observer ce phénomène.



Arc en ciel dans un ciel de traine (Essonne - 91) photographié en octobre 2007
Les ciels de traine et les giboulés;es sont bien sûr des moments privilégiés pour photographier des arcs-en-ciel : les nombreuses troués; entre les cumulus se résolvant en précipitation sont autant d'occasions de les voir apparaitre.
Ces ciels offrent de plus de belles lumières et de beaux contrastes, propices à la photographie.

Arcs circumzénitaux




Arc circumzénithal(Essonne - 91) photographié le 3 septembre 2005
Ces arcs, à différencier des arcs de Parry, sont plus souvent observables en présence d'une couverture de fins cirrus sur une grande portion de ciel.
Ceux-ci sont, comme leur nom l'indique, proche du zénith, alors que les arcs de Parry sont souvent visibles plus bas, en fonction de la hauteur du Soleil.

Halos




Halos solaire (Essonne - 91) photographié le 4 juin 2006
Un peu faiblard ici, ces halos peuvent être impressionnants et complètés de nombreux autres phénomènes optiques, tels des arc ou des parhélies.
Au dessus, un autre phénomène optique intéressant : l'ombre projetée d'une trainée de condensation laissée par un avion sur la nappe de cirrostratus ayant donné naissance au halo !

Parhélies




Parhélie dans une nappe de cirrostratus (Essonne - 91) photographiée le 11 juin 2006
Parhélie signifie "faux Soleil" et on comprend aisément pourquoi en les observant. Situées de part et d'autre de notre étoile et à distance angulaire bien définie, elles donnent l'impression d'être de petits soleils satellites de l'astre du jour !



Parhélie entre cirrostratus et cirrocumulus (Essonne - 91) photographiée le 9 septembre 2006
Celle-ci présente une caractéristique parfois invisble des parhélies, une petite queue de lumière s'étirant à l'opposée du Soleil.


Date de dernière mise à jour : le 28 février 2016.
Site compatible avec les navigateurs EI7, Firefox 3 et Chrome 5 et versions supérieures. Conception & réalisation Olivier BUHARD.
Optimisé pour un affichage en 1280 × 1000 px ou plus.

Le contenu de ce site est la propriété exclusive de l'auteur.
La copie, intégrale ou partielle de son contenu est soumise à autorisation.
Olivier BUHARD, 2006-2016 ©